André Raffray à Libourne, brigade du lion !

Formidable homme de la toile, c’est pourtant à la télé qu’André Raffray s’est illustré, ou plutôt a illustré… Dans la série « Les Brigades du Tigre » dont il magnifia les génériques, il y aurait probablement tenu le rôle de « Dédé, le faussaire fantastique »…

un lion de la peinture

André Raffray, disciple du surréalisme !

andré raffray a libourneAvant de connaitre la renommée par la télé, André Raffray oeuvrait en tant que « fétichiste faussaire »… rien d’illégal dans tout ça, son fétichisme consiste à retrouver l’endroit exact où l’un de ses illustres prédécesseurs comme Courbet, Picasso ou Gauguin, avait posé son chevalet et à entreprendre une « peinture recommencée »… à savoir une copie dans le style de l’original et ensuite une autre version façon Raffray, souvent de style hyper réaliste… il pose ainsi la question de laquelle est la plus pertinente des trois : l’originale, sa copie moderne ou la dernière, presqu’une photo récente du site actuel ?

Raffray, disciple du surréaliste Marcel Duchamp est toujours prêt à se jouer de nos perceptions… Il faut dire aussi andre raffray a libournequ’il y avait là peut être une déformation professionnelle puisque la peinture ne nourrissant pas son homme, celui-ci la gagnait au service animation de la Gaumont… C’est pourtant en freelance, et non dans le cadre de son job,  qu’il réalisera ces gouaches pour la série télé les Brigades du Tigre,  présentées à la Chapelle du Carmel…  dont le dessin, vif, nerveux et résolument moderne évoque un story-board mis en couleur… et dont l’influence est aujourd’hui revendiquée par nombre de dessinateurs modernes…

Deux ou trois choses sur les brigades du tigre…

planches d andre raffrayLes Brigades du Tigre ont réellement existé. Elles furent créées en 1907, alors que la criminalité montait en flèche en France, encouragée par l’impuissance de la police d’alors. C’est ainsi que l’Etat décidé de la création d’unités d’élite basées dans les principales villes du pays. Elles furent baptisées Brigades du Tigre, en mémoire de George Clémenceau qui portait ce surnom et qui était connu pour sa fermeté face aux adversaires.

Ces unités furent dotées d’équipes entrainées aux techniques de combat, savate et canne, et dotées des équipements les plus modernes, télégraphe, téléphone, et bientôt automobile.  Elles mirent aussi à profit le tout nouveau fichage anthropométrique avec empreintes digitales. C’est l’équivalent aujourd’hui des BAC, brigades anti-criminalité.

André Raffray nous transporte !

les brigades du tigre d andre raffrayChapelle du Carmel. André Raffray travaillait pour la Gaumont mais c’est en free-lance qu’il réalisa les gouaches pour la série télévisée culte. Les Brigades du Tigre (1974-1983). L’exposition du Carmel, réalisée grâce au prêt consenti par la galerie Semiose de Paris, présente une centaine de gouaches originales qui servaient au générique et aux fondus enchaînés des épisodes successifs.

André Raffray nous transporte dans les années 1900 et 1920 mais avec une modernité que la jeune génération de dessinateurs français admire aujourd’hui. Présentées à la Chapelle du Carmel, les expositions temporaires permettent l’étude et la mise en valeur, autour d’un thème, d’œuvres patrimoniales et contemporaines… Pour André Raffray, une visite s’impose jusqu’au 1er février 2014 !

Chapelle du Carmel
45, allées Robert Boulin
33 500 Libourne
Tél. : 05 57 51 91 05

http://www.ville-libourne.fr/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>